Voici la question qui me guide dans mes recherches...

L’appât du gain manifesté par les entreprises supranationales et certains groupes oligarchiques, de même que le contrôle des ressources naturelles par ceux-ci, dirigent l’humanité vers un nouvel ordre mondial de type féodal, voir même sa perte. Confronté à cette situation, l’être humain est invité à refuser d’accepter d’emblée une pseudo-vérité véhiculée par des médias peut-être à la solde de ces entreprises et groupes. Au contraire, il est invité à s’engager dans un processus de discernement et conscientisation afin de créer sa propre vérité par la confrontation de sa réalité nécessairement subjective à des données objectives, telles que révélées par la science, par exemple.

The penalty that good men pay for not being interested in politics is to be governed by men worse than themselves. - Plato

dimanche 11 janvier 2009

Projet de la Romaine - Hydro Québec

Il y a eu plusieurs débats sur la place publique concernant le projet de la rivière romaine. Ce projet prévoit une capacité de 1550 MW d'électricité. Le problème majeur semble l'inondation de 279 km carré de terre. À tout le monde en parle, Roy Dupuis disait que ce projet serait remplaçable, par les éoliennes et d'autre source d'énergie "renouvelable".

J'ai fait quelques calculs pour voir combien d'éoliennes seraient nécessaires pour remplacer un projet de 1550MW.

J'ai pris des éoliennes de 1.65MW avec un diamètre de pale de 80m. Calculant avec un facteur de charge (KW produit réellement), de 30%, ce qui est très bon, la moyenne de plusieurs projets et plus proche de 20%.

Donc nous avons 1550MW total divisé par (1,65MW x 30%) = 3100 éoliennes pour remplacer le projet de 1550MW.

Selon le livre "Beyond fossil fools" page 140, une surface de 0,19km carré est nécessaire pour installer une éolienne de 1.65MW. Ceci nous donne 589KM carré pour installer ces 3100 éoliennes. Donc plus de deux fois la superficie du projet hydro-électrique de la Romaine.

Nous avons aussi besoin de beaucoup de fer et béton pour construire ces éoliennes. 460 tonnes métrique d'acier par MW et 870 tonnes métrique de béton par MW. Donc ceci nous donne, 713,000 tonnes métrique d'acier et 1,348,500 tonnes métrique de béton pour la construction des éoliennes, sans compter les routes nécessaires pour l'entretien régulier des éoliennes et le déneigement de ces routes. Imaginez la quantité de pétrole brulé pour construire et entretenir tout ceci.

En plus des coûts monétaires et environnementaux, un autre coût énorme est à considérer. L'énergie éolienne est intermittente. Quand le vent ne souffle pas ou souffle trop, aucune énergie n'est produite, ceci explique le facteur de charge. Donc, dans un réseau électrique, nous devons avoir 1550 MW d'énergie prête à remplacer ces 3100 éoliennes au cas ou le vent n'est pas idéal.

Donc ceci implique un doublement des coûts!

Le vent souffle gratuitement, mais le coût pour retirer cette énergie est prohibitif comparativement à d'autre forme d'énergie. De plus, l'extraction de l'énergie utilisable par une éolienne, de l'énergie du vent est très faible. Par exemple, si vous aviez 300W d'énergie du vent par mètre carré de terrain, l'énergie maximal qui vous pourriez en retirer serait 4W. Un facteur de 75x moins.

Ceci sans compter les inconvénients des éoliennes sur le paysage, la population et la faune local.

Si nous faisions comme les Chinois en construisant des centrales nucléaires, nous pourrions construire le même projet de 1550MW pour 2,7 milliard et utiliser seulement 2km carrée de terrain. Donc 4,8 milliard d'économie et 277 km carré de terre non-inondé.

Après avoir lu ce petit résumé, pensez-vous toujours que l'énergie éoliennes est une solution à nos problèmes d'énergie? Participez à la discussion en me laissant un commentaire.

Continuer la discussion ici:
Plus d'informations sur le projet de la romaine
Cas de leucémie près des centrales nucléaire?

3 commentaires:

Simon Filiatrault a dit...

Article intéressant en australie...

Isherwood: Australia must go nuclear!
Sunday, 11 January 2009, 1:55 pm
Press Release: Citizens Electoral Council

Isherwood: Australia must go nuclear!

Citizens Electoral Council leader Craig Isherwood today challenged the Rudd Government to develop a nuclear industry and an “isotope economy” as a science driver and job creation program geared to build us out of the current economic depression.

“We are blessed to be sitting on 40 per cent of the world’s Uranium reserves and our Thorium mineral deposits rank number one in the world. We must use this valuable resource to survive the current crisis while securing a prosperous future for generations to come,” Mr Isherwood said.

Nuclear power takes advantage of the enormous energy-flux density available from an atom. Mr Isherwood elaborated, “It would take two million grams of oil or three million grams of coal to equal the power contained in just one gram of uranium fuel. For this reason, contrary to the opponents of nuclear power claiming high costs, the opposite is true. The world now has 438 nuclear power plants in operation and 48 plants currently under construction—experience has shown the world over that they provide the cheapest power of all.

“By contrast, it would be impossible to run our economy on solar or wind power—the miserable energy-flux density would drive us to Third World poverty,” Mr Isherwood warned.

“The latest fourth generation ceramic fuels, pioneered by General Atomics are super-safe—the reactors are literally meltdown proof. They will stay intact up to 2,000°C, which is well above the highest possible temperature (1,600°C) of the reactor core, even if there is a coolant failure.

“By applying breeder technology and spent-fuel reprocessing, we need not worry about running out of power. Nor do we need fear nuclear waste—it won’t even exist with reprocessing—in fact, this so-called ‘waste’ is a high grade ore containing large amounts of useful radioisotopes and industrial precious metals such as palladium, rhodium and ruthenium, in concentrations tens to thousands of times higher than their average content in the Earth’s crust. Breeder reactors use fuel recycling to obtain 60 to 70 times the energy value from the uranium resources. Australia alone has enough nuclear ore to power the entire world for many thousands of years, by which time future generations will no doubt unlock fusion energy and who knows—the possibilities are very exciting.

“Nuclear power is ideally suited for seawater desalination and with our island continent, we could pump fresh water, creating literally new rivers to green the nation.

“The most exciting opportunity is the ‘isotope economy’ where we use science to incorporate the 3,000 odd isotopes on the Periodic Table into our economy—we can separate, exquisitely fine tune subatomic processes and generate various species of atoms as raw materials for industrial production. For example, a fusion torch will be able to process and separate any material—low-grade ores, waste, seawater, or anything else—into component atomic species, obtaining pure isotopes from an arbitrary feedstock. With this technology, future generations will see our rubbish tips as a gold mine. This will all lead to new technologies for an expansion of human activities throughout the Solar System!”

Mr Isherwood concluded, “In 1895, Lord Kelvin, the President of the Royal Society of England said ‘Heavier than air flying machines are impossible.’ Will we adopt similar sentiments to this infamous mathematician and physicist and doom our nation to economic ruin? Or will Australians rejoice in embarking on an exciting science program to power us into the future?”

ninfoman a dit...

Wow, dit en ces mots, c'est pas une idée de génie! Mais j'aimerais savoir ce que tu penses des études qui disent que le nucléaire augmente les cas de leucémie chez les enfant habitant autour des centrales?

Simon Filiatrault a dit...

J'ai amassé des informations sur cette question dans mon forum.

Merci de la question, c'est un sujet que je voulais approfondir.

http://forum.iservio.ca/forum/viewtopic.php?t=262

Le format forum est plus approprié au discussion...